mercredi 13 janvier 2010

Fraude à l'aide sociale ou fraude au lecteur?

Aujourd'hui, la Presse publie un article au titre grandiloquent: «La fraude à l'aide sociale frôle le milliard». Sauf que la véritable fraude, à mon avis, est beaucoup plus dans le titre, dans les informations parcellaires données par le journaliste et dans les informations que le journaliste ne s'est pas donné la peine d'obtenir.

Régulièrement, nos médias se font un devoir d'inciter leur public à la haine envers les prestataires d'aide de dernier recours.

Voici une copie du courriel que j'ai fait parvenir à M. Denis Lessard.

>>>>>

Monsieur Lessard,

Je viens de lire votre article d'aujourd'hui et j'en suis scandalisé! Entre le titre accrocheur et vulgaire (dont j'imagine que vous n'êtes pas responsable) et les chiffres qui s'alignent plus loin, il y a une énorme différence. En outre, vous ne faites pas les rapprochements qui permettraient au lecteur de prendre pleinement l'ampleur de la fraude à l'aide sociale.

Votre article annonce: fraude de 1 milliard !!!

Mais la réalité, c'est que la fraude est de 800 millions sur 10 ans! On passe soudainement de 1 milliard à 80 millions par an!!!

Vous écrivez que 'État verse en aide de dernier recours près de 240 millions par mois. Ainsi, la fraude ne représente que 2,7% des montants versés ( (80 millions / 12) / 240 millions). Quel est le pourcentage de "fraude" à La Presse? ou dans un dépanneur? ou dans une station-service? ou dans n'importe quelle autre industrie? Vous auriez pu faire un vrai travail journalistique et nous informer du pourcentage de fraude à l'impôt. Il aurait aussi été intéressant de savoir combien coûtent les "contrôles de conformité" et mettre ces sommes en relation avec les montants récupérés. Quand on estime que les fraudes dans l'industrie de la construction représente entre 10% et 20% des montants des contrats, il n'y a pas de quoi écrire sur un maigre 2%, quasiment impossible à juguler.

Quand on connaît les montants scandaleusement bas de l'aide de dernier recours, il est indécent d'inciter le lecteur à s'indigner de fraudes si mineures en ne rapportant, comme vous le faites, que des bribes d'information. Réalisez-vous qu'on parle ici de fraudes qui sont équivalentes à 18 dollars par prestataire par mois?

Mais vu comme ça, j'imagine il n'y a pas de quoi faire un grand titre! Sauf qu'il y a matière à faire un vrai article!

Meilleures salutations,

Frédéric Gouin

1 commentaire:

  1. SUJET; Ministère de l'emploi et de la solidarité sociale blogue dénonçant la vie maritale



    Ministère de l'emploi et de la solidarité sociale

    ATTENTION ATTENTION...

    si vous aidez une personne sur l'aide social en l'hébergeant chez vous,

    comme coloc, chambreur, pensionnaire etc etc... appeler cela comme vous voulez

    et ce, peut importe le sexe..


    SOYEZ AVISÉ qu'après un an, ou même dans la majorité des cas, après plusieurs années

    comme dans la plus part des cas selon les décisions du Tribunal Administratif du Québec.


    Si cette personne vivant de l'aide sociale ne quitte pas votre maison après un an...

    un jour, vous serez accusé et jugé de vivre maritalement avec cette personne et ce peu importe le sexe !

    puis le M.E.S.S. vous réclameras d'énorme sommes d'argents pour avoir fait de fausse déclaration et de plus

    vous devrez rembourser solidairement au M.E.S.S. toute sommes verser a cette personne que vous aviez héberger

    chez vous, qui recevait de l'aide social..

    voila ce que j'appelle une énorme vache a lait du gouvernement du quebec (M.E.S.S.) aide sociale



    Donc avis a tous... vous ne voulez pas vous faire accusé de fraudeur
    Vous connaissez des personnes qui loue des chambres à des personnes recevant de l'aide social

    envoyer lui le lien de mon bloque afin de leur éviter des problèmes avec le gouvernement du Québec MESS



    Les personnes qui reçoivent de l'aide social devraient eux aussi se plaindre de se faire obligatoirement mettre a la porte

    après un an, afin de ne pas être juger de vivre maritalement avec la personne qui ne fait que l'aider... !,


    Se faire accusé de fraudeur pour avoir fait des supposés fausse déclaration, brime mon honnêteté et ma loyauté, ce qui a eu pour effet d’affecter

    souvent la perception des gens, des voisins et amis autour de nous tous..


    Faut que le Gouvernement revois leurs Lois à cette effet d'être jugé de vivre maritalement en aidant une personne qui vie dans la pauvreté.



    Visitez mon blogue; http://rogs2011.wordpress.com/


    bonne lecture !



    SVP FAITE PASSÉ CE COURRIEL A TOUTE ORGANISME POUVANT AIDER DES PERSONNES QUI REÇOIVENT DE L'AIDE SOCIAL

    OU QUI HÉBERGE DES PERSONNES, AFIN QU'ILS NE PUISSENT SE FAIRE ACCUSÉ DANS LE FUTUR DE VIVRE MARITALEMENT...


    FAUT FAIRE MOURIR CETTE VACHE A LAIT !

    RépondreSupprimer