vendredi 19 septembre 2008

Renvoyé à l'abattoir

Le Devoir rapporte:
La Cour suprême du Canada n'entendra pas le Montréalais d'origine marocaine qui cherche à faire invalider la possibilité constitutionnelle pour les autorités canadiennes de déporter quelqu'un dans un pays où sa vie pourrait être en danger. Le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) soupçonne Adil Charkaoui d'être un sympathisant du réseau terroriste international Al Qaida et estime qu'il devrait être chassé du pays et renvoyé au Maroc. M.Charkaoui, qui nie les affirmations du SCRS, réplique que s'il est renvoyé au Maroc, il risquera d'être maltraité et même torturé. Le Maroc a émis un mandat d'arrêt international contre Adil Charkaoui; le gouvernement du Canada évaluera à la lumière de cela s'il est pertinent d'ajouter des éléments au dossier de l'accusé.
Un pays qui a toujours refusé d'extrader une personne qui était susceptible de subir la peine de mort, même vers des pays dont le système judiciaire est globalement reconnu comme libre et indépendant et offrant toutes les garanties judiciaires fondamentales s'apprête à renvoyer un homme vers un pays dont on sait, les autorités canadiennes l'ont reconnu, qu'il pratique la torture!

Les mots me manquent!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire